Témoignage d’Odile

En 2013, j’ai pris ma retraite et quelques mois plus tard, j’ai perdu mon mari.
Toute ma vie était à réinventer, en tout cas côté programme, les enfants étant tous déjà partis de la maison. J’étais convaincue que pour vivre au mieux ce douloureux deuil, il fallait ne pas me replier sur moi-même mais au contraire me donner, aller vers les autres. C’est pourquoi j’ai décidé de venir donner un coup de main en tant que bénévole depuis 2014.


Je viens avec joie car, d’une part, je suis bien accueillie, c’est un peu comme retrouver de la famille. D’autre part, je sais que je rends un service, que je suis utile. C’est une belle occasion de vivre avec d’autres personnes, de faire une expérience de communauté, cela me sort de ma vie quotidienne plus solitaire, où je cours le risque de devenir un peu trop individualiste.

Même si, par ailleurs, ma vie s’est bien remplie d’activités et de relations.

Vivre avec, c’est aussi faire ensemble : à travers les diverses tâches qu’on accomplit à plusieurs, il y a une connaissance réciproque et une relation qui grandit. C’est d’autant plus beau qu’on se met ensemble au service de tierces personnes, ici les groupes accueillis.

La plupart du temps je travaille à la préparation des repas. On essaie de le faire avec le plus grand soin, de prendre en compte les besoins de chacun, par exemple les régimes particuliers, ou s’adapter à un changement de programme ou simplement aux aléas de la cuisine. Cela demande souvent un « plus » d’amour. Et là on touche la vocation de la maison, être Marie ensemble qui accueille chacun. Cela suppose de savoir déplacer son idée, sa façon de faire, pour être à l’écoute de l’autre. Mère de famille nombreuse, j’ai une certaine pratique de la cuisine, que je dois parfois perdre, pour recevoir de l’autre sa compétence.

J’essaie d’être attentive à ceux avec qui je travaille : en cherchant à comprendre avec précision ce qu’on attend de moi, en le faisant le mieux possible. En n’hésitant pas à venir aider qui est débordé ou fatigué.

C’est comme un terrain d’entraînement pour multiplier les exercices d’amour incarné ! Inversement, je sais que je peux compter sur l’amour des autres, sans compter les nouvelles recettes que j’apprends !
C’est cet amour réciproque qui a de la valeur et que nous voulons offrir aux personnes.

La présence de Dieu entre nous dans le quotidien, à laquelle je crois très fort, est certainement un témoignage et elle me ressource aussi et tonifie ma vie spirituelle.

C’est aussi une occasion de  rencontre avec d’autres sensibilités, mouvements ou groupes d’église qui passent ici. Cela me donne la joie de contempler la diversité d’engagements, de parcours pour vivre sa foi.

Odile